Retour à la page Beauce

 

 Retour à la page d’accueil

 

Acteur, scénariste, Dialoguiste

 

 

Ded RYSEL

De son nom d’état civil :  André-Adrien Grandvalet

Né le : 14 mars 1903 à Bar-le-Duc (Meuse, France)

Décédé le : 19 septembre 1975 à Paris 15ème

 

 

 

Ded Rysel débute sa carrière artistique au cabaret et à la radio.

Il crée le personnage de Piédalu, un paysan débonnaire et malin, qui devient rapidement populaire.

 

Il habita à Châteaudun ou il  géra un temps le cinéma de la ville.

Il citait la région et particulièrement Marboué qu’il nommait  « Marboué Chambourcy ».

Le film Piédalu à Paris y fut tourné en partie.

 

Carrière au cinéma

Ded Rysel mène une double carrière au cinéma et au cabaret. Après une apparition dans La Vie des artistes (1938) de Bernard-Roland, il interprète pour le grand écran son personnage de Piédalu, déjà populaire sur les planches. Jean Loubignac filme à trois reprises ce brave agriculteur qui se heurte aux absurdités de la société : Piédalu à Paris (1951), Piédalu fait des miracles (1952) et Piédalu député (1953). Ded Rysel travaille également pour André Berthomieu, notamment dans une adaptation du feuilleton radiophonique La Famille Duraton (1955), où il campe le personnage de Jules Duraton.

Autres activités

Ded Rysel participe à un feuilleton radiophonique, La Famille Duraton

 

Comme acteur il joue dans :

Année

Titre du film

Son rôle

1951

Piédalu à Paris

Piédalu

1953

Piedalu député

Piédalu

1955

Les Duraton

Jules Duraton

1956

La joyeuse prison

Auguste Tuboeuf

1957

Cinq millions comptant

Achille Gerbois, alias Monsieur Bourgogne

 

 

 

Comme scénariste

 

 

1951

Piédalu à Paris

Scénariste

1952

Piédalu fait des miracles

Scénariste

1953

Piédalu député

Scénariste

 

 

 

Filmographie

 

1938

La vie des artistes, de Bernard-Roland, apparition.

1949

Le coup de chapeau, court métrage de Louis Merlin, avec Marcel Magnat.

 

 

1950

L'affaire Dugommier, court métrage de Jean Loubignac, avec Mag Avril.

Piédalu au centre d'accueil, court métrage de Jean Loubignac, avec Albert Rieux.

Piédalu voyage, court métrage de Jean Loubignac, avec Germaine Reuver.

Les raisons de Piédalu, court métrage de Jean Loubignac, avec Germaine Reuver.

Pluche et Ploche bureaucrates, court métrage de Jean Loubignac, avec Charles Lemontier.  

1951

Piédalu à Paris, de Jean Loubignac, avec Nathalie Nattier, + scénario.

1952

Piédalu fait des miracles, de Jean Loubignac, avec Mary Marquet, + scénario.

1953

Piédalu député, de Jean Loubignac, avec Jeanne Fusier-Gir, + scénario.

1955

Les Duraton, d'André Berthomieu, avec Jane Sourza, + dialogues.

 

1956

Bonjour jeunesse, de Maurice Cam, avec Jeanne Boitel.

Cinq millions comptant, d'André Berthomieu, avec Jane Sourza.

La joyeuse prison, d'André Berthomieu, avec Michel Simon.

 

 

 

Piédalu à Paris

 

 

Ded Rysel (Piédalu)

 

Félix Oudart (Le ministre)

Réalisateur et scénariste :
Jean Loubignac

 

Scénariste :
Ded Rysel

 

Assistant réalisateur :
Jean Lefèvre

Directeurs de la photographie :
René Colas
Roger Duculot (cadre)

Monteur :
Jacques Mavel

Sociétés de production :
Lux Compagnie
Optimax Films

Autres acteurs :


Armand Bernard (Finois)


Jane Sourza (Mlle Isabelle)


Nathalie Nattier (Gloria Lamar)


Max Dalban (Etienne)


Germaine Reuver (Mme Piédalu)


Raymond Cordy (L'huissier chef)


Micheline Valmonde (Madeleine

Baudoin)


Jean Borodine (Olivier)

 

 

 

 

René Génin (Le curé)

 

Genre : Comédie

Durée : 1h50

Copie : Noir & blanc

Distributeur : Lux

Date de sortie : 22/10/1951

Nationalité : France

Résumé

Le voyage d'un brave cultivateur de Marboué-Chambourcy à Paris, où il veut apporter lui-même un plan financier au ministre de la Rénovation nationale, est le thème de ce film et donne lieu à des scènes amusantes. Ce paysan qui va du ministère au music-hall pour ramener au pays une jeune danseuse que son fiancé attend au pays, rencontrera finalement le ministre devant sa maison, où il a une panne d'auto.


© Les fiches du cinéma

 

 

 

Jacques Berlioz (le général)

 

 

 

 

Piédalu fait des miracles

 

 

Genre : Comédie

Réalisateur(s) : Jean Loubignac

Durée : 1h30

 

Distribution :

Marcelle Arnold, Roger Blin, Raymond Cordy, Max Dalban, Mary Marquet, Claire Olivier, Felix Oudart, Alexandre Rignault, Ded Rysel

 

Copie : Noir & blanc

Distributeur : Lux

Date de sortie : 10/10/1952

Nationalité : France

 

 

Description :
Grâce à la découverte de pièces d'or, Piédalu fait construire une piscine à Chambourcy, puis se venge de l'ingratitude de la population

 

 

 

 

 

 

Piédalu député

 

Genre : Comédie

Durée : 1h35

Copie : Noir & blanc

 

 

Distribution : Roland Armontel, Jean Brochard, Raymond Cordy, Noëlle Norman, Alexandre Rignault, Michel Roux, Ded Rysel

 

Distributeur : Liberal

Date de sortie : 20/01/1954

Nationalité : France

 

Réalisateur(s) : Jean Loubignac

 

Description :

Deux concitoyens jaloux tendent un piège au maire de leur village, candidat à la députation de son département. Mais le prétendant de sa fille sauve son honneur menacé

 

 

 

 

 

Les Duraton

 

Réalisateur :
André Berthomieu

 

Jean Carmet

Acteurs :
Ded Rysel (Jules Duraton)
Jane Sourza (Irma Duraton)
Roland Alexandre (Me André Martin, avocat de 'Radio Monde')
Nicolas Amato (le concierge du collège)
Marc Arian (un homme au tribunal)
Georges Baconnet
Charles Bayard (un adjoint du président du tribunal)
Serge Bento (un homme au tribunal)
Jean Berton (M. Poupinel, l'inspecteur d'académie)
Charles Bouillaud (Maître Robinot)
Rivers Cadet (M. Lucas, l'épicier)
Jean Carmet (Gaston Duvet dans l'émission radiophonique)


Genre : Comédie           Durée : 1h30        Copie : Noir & blanc       Distributeur : CCFC        Date de sortie : 02/03/1956

 

 

 

. Résumé :

Avec un même plaisir, on retrouve dans ce film les personnages et les animateurs de la célèbre émission radiophonique de Jean-Jacques Vital, "La Famille Duraton". Ded Rysel, Jane Sourza, Jacqueline Cartier et l'ineffable Jean Carmet, dans le rôle de Gaston Duvet, sont au rendez-vous pour notre plus grand bonheur

 

Description :
Parce qu'une émission de radio porte son nom, la famille Duraton devient l'objet de la risée générale et s'adresse à la justice pour mettre fin à cette publicité

 

 

 

Bonjour jeunesse

 

 

Description :

Piédalu soumet au Gouvernement un projet d'économie et, après une mission de confiance auprès d'une chanteuse, retourne plein de gloire dans son village

Genre : Drame

Durée : 1h30

Copie : Couleurs

Distributeur : Sigma (corp.)

Date de sortie : 13/12/1956

Réalisateur(s) : Maurice Cam

 

Distribution : Jeanne Boitel, Christine Carrère, Christian Fourcade, Marcelle Géniat, Hélèna Manson, Maryse Martin, Alexandre Rignault, Ded Rysel, Claude Vernier, Jean Vinci

 

 

 

 

 

La joyeuse prison

 

 

Genre : Comédie

Durée : 1h35

Distributeur : Sirius

Réalisateur(s) : André Berthomieu

Copie : Noir & blanc

Date de sortie : 29/06/1956

Scénariste : Paul Vandenberghe

 

Description :

Un surveillant-chef transforme la prison en un lieu de séjour fort agréable. Mais la dénonciation d'un détenu mettra fin à sa carrière

Résumé : Benoît, surveillant chef à la prison de Clouville, applique le principe du « préjugé favorable » à tout nouveau pensionnaire. Sa règle, se faire aimer plutôt que de se faire craindre, transforme la maison d'arrêt en une prison joyeuse où tous les détenus vivent en bonne intelligence, très satisfaits de leur sort. Parmi ceux-ci, de pittoresques personnages. Côté prévenus : Blafard, chargé des écritures et du greffe ; Tuboeuf, cultivateur ; Bouchonnet, bouilleur de cru ; André Chauvin, qui plait beaucoup à la fille de Benoît. Côté condamnés : deux pickpockets parisiens ; Filasse, le braconnier qui se fait « mettre au chaud » chaque hiver ; le « perceur de coffre-forts », dont Benoît saura judicieusement employer le talent ; et Vauclin, le gangster qui se refuse à pactiser avec la « flicaille ». L'évasion de Vauclin et la dénonciation anonyme aux autorités judiciaires du « désordre scandaleux » qui règne à la « joyeuse prison » mettront fin après nombre d'aventures, à la carrière du gardien chef. Mais Benoît, aimé et choyé de ses concitoyens, finira sa vie en famille avec sa femme, sa fille et Chauvin, son gendre, sorti de la « joyeuse prison » avec un non-lieu.

 

 

 

 

Acteurs :

 

 

Ded Rysel : (Auguste Tuboeuf - cultivateur)

 

Maryse Martin : (Charlotte Tuboeuf)

 

Lisette Lebon : (Rosette Benoit)

 

 

Georges Baconnet (Ferdinand Bouchonnet)

 

Michel Simon : (Benoit - le surveillant-chef)

 

 

 

Charles Bouillaud (Blafard - faussaire)

 

Michel Roux : (André Chauvin))


 

 

Paulette Dubost : (Justine Benoit)

 

Robert Dalban : (Vauclin - gangster)

 

 

 

 

Alice Tissot : (Mme de St-Leu)

 

 

Darry Cowl (Maître Larigot)


 

 

Paul Faivre : (Filasse - baraconnier)


 


 

 

 

 

 

 

 

Cinq millions comptant

 

Description :

Deux orphelins maltraités se réfugient dans une cabane près de la frontière suisse et échappent de justesse à un accident de montagne. D'après le roman de Johanna Spyri

Genre : Comédie

 

Réalisateur et scénariste :
André Berthomieu

Scénaristes :
Francis Lopez (opérette)
Raymond Vincy (opérette)

Producteur :
Eugène Lépicier

Compositeur et producteur :
Francis Lopez

 

Durée : 1h30  

 

Copie : Noir & blanc

 

Distributeur : Sirius

 

Date de sortie : 12/04/1957

Acteurs :
Jane Sourza (Virginie Gerbois)
Ded Rysel (Achille Gerbois)
Geneviève Kervine (Arlette Gerbois)
Jean Bretonnière (André Dargent)
Nadine Tallier (Céleste)
Pierre Stéphen (le représentant des parfums Volubilis)
Max Desrau (M. Vermifue, l'employé de l'institut)
Charles Bouillaud (Anatole, le concierge de Télé-Mondial)
Nicolas Amato (le coiffeur)
Igor Fuma
Nono Zammit (un employé de Télé-Mondial)
Gaston Orbal (Gontran, le directeur de Télé-Mondial)


Description :

Deux jeunes amoureux se trouvent réunis grâce à une émission de radio. D'après une opérette de Francis Lopez

Résumé : Dirigeant avec sa femme Virginie une institution de jeunes filles, dans le village de province "Chatenay-sous-cloche", Achille Gerbois, à l'insu de Virginie, anime l'émission de radio "Cinq Millions comptant", sous le nom de "Monsieur Bourgogne". Toute la famille (leur fille Arlette, leur neveu Philémon et la jeune institutrice qui l'aime: Céleste, le chanteur de charme André Dargent, aimé d'Arlette) se retrouvera à l'émission où Philémon gagnera la somme proposée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 retour début de page